Untitled Document
AXE SOCIO-CULTUREL



En marge du sommet EU-Afrique à Abidjan (Côte d’Ivoire), les sociétés civiles africaines et européennes ont décidé d’organiser un forum citoyen les 26, 27,28 novembre 2017 pour faire entendre la voix des populations et des communautés des deux continents. Trois axes de réflexion ont été retenus : Politique, économique et socio-culturel.

Axe socio-culturel : Partenariat Europe–Afrique : impacts socio-culturels sur les peuples et les communautés ?

L’essor du phénomène migratoire dans le monde constitue l’une des principales caractéristiques dominantes de la société internationale en ce début du XXIème siècle. Les Nations unies évaluent le nombre des migrants dans le monde à environ 200 millions soit 3,3% de la population du globe. Leur nombre devrait doubler dans les prochaines années pour atteindre 400 millions en 2030.

L’Afrique demeure l’un des continents qui connaît un important développement des mouvements migratoires. Ces mouvements se font, certes, à l’intérieur du continent, mais ces dernières années, ils se sont développés de façon exponentielle en direction de l’Europe, de l’Amérique du Nord et de certains pays du Moyen Orient.

Avec l’occident, en général, ces mouvements sont légaux ou illégaux et englobent toutes les catégories sociales, dont les réfugiés, les jeunes, mais de plus en plus des personnes qualifiées, des femmes et des enfants mineurs. Ces flux migratoires se développent dans un contexte encore marqué par une insuffisance des capacités institutionnelles de certains pays africains à répondre efficacement, individuellement et collectivement aux problèmes ainsi générés. Sur les 200 millions de migrants dans le monde, plus de 50 millions seraient africains, selon l’Union africaine.

Compte tenu du fait que le nombre des migrants ne cesse d’augmenter, la gestion de la migration est nécessairement devenue pour les Etats, un des grands défis du nouveau millénaire. Aujourd’hui, ce phénomène constitue une des questions prioritaires sur le plan continental et international qui retient l’attention des gouvernements, quel que soit leur engagement ou leur intérêt pour la gestion des processus migratoires.

Sur la base de son Approche Globale de la question des Migrations et de la Mobilité (AGMM), qui constitue le cadre général de la politique extérieure de l'Union Européenne en matière de migration et d'asile, l'Institution européenne s'est engagée dans un vaste dialogue avec les pays du continent africain sur la migration et la mobilité, au niveau bilatéral, régional et continental.

En effet, le partenariat Afrique-UE sur la migration, la mobilité et l’emploi (MME) a été lancé lors du sommet Afrique-UE de décembre 2007, au cours duquel la stratégie commune Afrique-UE et le premier plan d'action (2008-2010) ont été adoptés. Le sommet UE-Afrique de 2014 a insufflé un nouvel élan à la coopération en matière de migration: outre la déclaration sur la migration et la mobilité, un plan d'action 2014-2017 a également été adopté; celui-ci met l'accent sur les priorités suivantes:
- la traite des êtres humains ;
- les rapatriements de fonds ;
- la diaspora ;
- la mobilité et la migration de main-d’œuvre (y compris la mobilité intra-
africaine) ;
- la protection internationale (y compris pour les personnes déplacées à
l'intérieur d'un pays) ;
- la migration irrégulière.

A la veille de la rencontre d’Abidjan, d’importantes questions restent posées :

- Quel bilan les OSC peuvent-elles établir sur la base de ces accords ?
- A quel niveau se situe la responsabilité de l’Europe et des africains eux-mêmes dans la résolution durable de la crise migratoire ?
- Les montants importants mobilisés dans la mise en place de l’aide au développement sont-ils toujours à la hauteur des défis ? Si non, quelle analyse fait-on de leur utilisation ?
- Ne faudrait-il pas envisager des concertations plus inclusives entre UE – Afrique pour mieux concevoir le développement des pays africains ?

Comme on peut le constater, une approche globale et équilibrée de la migration s’impose compte tenu des réalités et des tendances en matière de migration, et des liens entre la migration et d’autres questions économiques, sociales, politiques et culturelles.

Alors que la migration bien gérée peut avoir un impact positif substantiel sur le développement des pays d’origine et avoir des avantages significatifs pour les pays de destination, la migration mal gérée ou non gérée peut avoir des conséquences négatives pour le bien-être des pays et des migrants et pourrait avoir un effet déstabilisant sur la sécurité nationale et internationale.

Dans le souci d’apporter leur contribution à l’élaboration d’une solution durable au phénomène migratoire dans le monde, les Organisations de la société civile africaine et européenne ont décidé de plancher sur la question à l’effet d’influencer au mieux l’ensemble des décisions et politiques économiques, sociales et culturelles liées à cette thématique, pour le bien être des peuples et des communautés.

Thème I : La problématique de la migration sud-nord : quel partenariat à visage humain ?

Problématique : Il s’agit d’aborder la crise migratoire en Afrique sous ses différentes facettes dans le cadre du partenariat UE-Afrique et de proposer des solutions pour y remédier.

Sous thème 1 : Comment penser sereinement la migration et la mobilité des jeunes africains ?

Sous-thème 2 : Quelles propositions pour des accords migratoires inclusifs et à portée durable ?

Thème II : Rôle et perspectives d’action des sociétés civiles africaines et européennes dans le cadre du partenariat Europe –Afrique.

Problématique : A travers l’animation de ce thème, l’idée est de mener la réflexion sur les actions conjointes que les OSC européennes et africaines peuvent réaliser afin de mieux comprendre les logiques qui soutendent le partenariat entre l’Union européenne et l’Afrique.

Sous-thème 1 : Quelles collaborations entre les OSC du nord et celles du sud pour des résultats tangibles dans le cadre du partenariat UE-Afrique?

Sous-thème 2: Quelles recommandations des OSC pour une meilleure implication des sociétés civiles africaines dans les processus nationaux de prise de décision ?
Untitled Document
Untitled Document
ACTUALITES A PROPOS AXES STRATEGIQUES
AXE POLITIQUE
AXE ECONOMIQUE
AXE SOCIO-CULTUREL
ORGANISATEURS
LE PRESIDIUM
LE COMITE DE COORDINATION
LES COMMISSIONS TECHNIQUES
FAIRE UN DON CONTACTS
Copyright © forumcitoyenafrique-ue.com, 2017 par Media Codeur Inc. Mentions Légales Un partenariat entre